Office Central des Médias et des Communications de Rhénanie-Palatinat

Bienvenue à LMK

Landeszentrale für Medien und Kommunikation (LMK) - Office Central des Médias et des Communications de Rhénanie-Palatinat

L’Office Central des Médias et des Communications de Rhénanie-Palatinat a pour fonction d’agréer, de surveiller et de développer tant la télévision et la radio privées que les services télémédiatiques dans le Land de Rhénanie-Palatinat. Au niveau national, le LMK coopère avec les 14 autres instances de régulation des médias au sein de l’ALM, ou Arbeitsgemeinschaft der Landesmedienanstalten.

Radio et télévision sont régulées par un ensemble de lois et de traités inter-États, tels que le Traité d’État sur la Radiodiffusion, le Traité inter-Länder pour la Protection de la Jeunesse dans les Médias (commission KJM), les directives européennes (particulièrement sur la télévision sans frontières et la communication) et la Loi d’État sur les Médias de Rhénanie-Palatinat (Landesmediengesetz Rheinland-Pfalz).

Le LMK a été créé en 1987. La directice, Renate Pepper est administratif et représentant légal de cette autorité. Albrecht Bähr, Président, est à la tête d’une assemblée pluraliste de 42 membres représentant les principaux groupes de la société de Rhénanie-Palatinat.

Principales missions et domaines de responsabilité du LMK:

Agrément d’opérateurs audiovisuels privés
Le LMK est l’instance qui accorde aux chaînes de télévision et de radio l’autorisation de diffuser en Rhénanie-Palatinat, ainsi que pour tout service diffusé par satellite sur tout le territoire.

Surveillance des programmes et des services par Internet
La télévision et la radio privées doivent remplir certaines conditions légales de programmation dont la surveillance et la mise en application sont confiées au LMK. Depuis 2003, le LMK s’attache à protéger les mineurs de contenus médiatiques préjudiciables non seulement à la télévision, mais aussi dans le cadre des services médiatiques, tout particulièrement sur Internet, dans la mesure où le prestataire se trouve en Rhénanie-Palatinat.

Infrastructure technique
Le LMK encourage la création d’infrastructures techniques et les nouvelles technologies de transmission. Afin de renforcer l’attrait de la Rhénanie-Palatinat tant auprès des acteurs médiatiques que des usagers eux-mêmes, le LMK soutient l’introduction de nouvelles techniques de diffusion et accroît la diversité des technologies médiatiques. Elle favorise également le passage à la radio-télévision numérique.

Compétence mediatique
La compétence médiatique est devenue, ces dernières années, un des principaux domaines de responsabilité du LMK. L’éducation aux médias est un aspect important de la protection des mineurs dans la société des médias et de l’information. C’est pourquoi le LMK a élaboré dans ce sens une vaste gamme d’activités. Tous les projets du LMK axés sur l’éducation aux médias et la compétence médiatique visent à renforcer un usage approprié des médias par les enfants et les adolescents. Le LMK offre ses conseils aux enseignants, aux parents et aux jeunes, dans le cadre de séminaires, conférences et formations sur la compétence médiatique et l’éducation aux médias. Le LMK a lancé des activités de formation destinées à différents groupes-cibles, dont certaines en coopération avec le ministère de l’Éducation, les administrations locales (MKN) et la Télévision d’accès public de Rhénanie-Palatinat, pour une meilleure sensibilisation sur les chances et les risques d’un monde multimédia. Le LMK est coordinateur de “klicksafe” qui, sur demande de l’Union Européenne, élabore un point de liaison national destiné à mieux attirer l’attention du public sur la sûreté d’Internet.

Télévision d’accès public
La Loi d’État sur les Médias de Rhénanie-Palatinat encourage explicitement le développement de la télévision d’accès public ou de proximité en Rhénanie-Palatinat. Cette télévision ouverte donne aux citoyens, groupes sociaux, associations et institutions la possibilité de créer, produire et diffuser des programmes télévisés. La télévision d’accès public a trois objectifs principaux: mettre en pratique la liberté d’expression individuelle, apporter un complément journalistique au paysage médiatique local et véhiculer les questions relatives aux médias et à la compétence médiatique. Le programme doit notamment mettre l’accent sur une information locale et régionale.